Sécurité en apnée

Plan de secours et fiche d’évacuation du TPM (suite à Arrêté de janvier 2012) :

Plan de secours – Section apnée du TPMulhouse

FICHE_Evacuation_Apnee

Cette page souhaite mettre à l’honneur quelques articles.

En voici un premier sur

Les accidents de décompression en apnée :

La possibilité d’apparition d’accident de décompression en apnée est une notion bien établie maintenant, bien que ce type d’accident soit assez rare en apnée. Il ne concerne la pratique de l’apnée que dans des circonstances bien particulières. Les accidents de plongée (connus sous le nom de TARAVANA) qui frappaient les chercheurs de perles des îles TUAMOTU.

Le TARAVANA a été décrit en 1947.

Contexte :
. plongées à poids variable,
. profondeur 20 à 45 mètres,
. précédées d’hyperventilation sifflante longue de 30 à 60 secondes,
. remontées rapides,
. effort musculaire,
. 15 plongées par heure,
. 6 heures d’affilée,
. objectif : ramasser des coquillages ou des éponges.

Symptômes identiques rencontrés chez les plongeurs en scaphandre :
. vertiges,
. nausées,
. angoisses,
. perte de connaissance,
. troubles sensitifs et moteurs graves persistants,
. troubles de la parole,
. troubles intellectuels.

Ce type de pêche traditionnelle fait payer un lourd tribu à ses pratiquants : une étude réalisée en 1965 retrouvait sur 235 plongeurs :
. 34 incidents mineurs d’ADD,
. 6 paralysies,
. 3 syncopes,
. 2 décès.

La consommation d’O2 pendant l’apnée, le stockage du CO2 au niveau de certains tissus impliquent une augmentation de la pression partielle de l’azote N2 dans les aIvéoles. Après un certain nombre d’immersions, l’accumulation de N2 tissulaire est telle que des bulles se forment, surtout dans le système veineux, dont la taille croît de manière explosive dans ces remontées sans palier (loi de Mariotte). Si elles ne sont pas éliminées par le filtre pulmonaire, elles peuvent être emportées dans le torrent circulatoire et aller s’emboliser dans les artérioles terminales du cerveau, causant ainsi les troubles fonctionnels décrits ci-dessus.

Des études ont été faites permettant d’adapter aux plongées en apnée les tables de décompression habituelles, établies pour des plongées à l’air comprimé. Ces études ont permis d’établir des limites de sécurité.

Exemple de courbe de sécurité proposée par le Dr N. HERAN, dans sa thèse :

–              se présente sous la forme d’un tableau avec en abscisse, les temps de séjour dans l’eau en heures, et en ordonnée, la profondeur du fond et les durées moyennes d’apnée au fond ;
–              on en déduit le nombre moyen d’apnées à réaliser par heure, et donc les temps de récupération en surface pour désaturer l’azote en toute sécurité :
–              par exemple : pour une compétition de 3 heures, sur un fond 35 mètres, le plongeur réalisant des apnées moyennes au fond de 2 minutes, devra se limiter à 12 descentes par heure, soit un temps moyen de récupération en surface de 3 minutes.

Prof
Temps
30min
1h
1h30
2h
3h
4h
5h
10h
15 m
1 mn
57
51
48
45
2 mn
28
25
24
22
3 mn
19
17
16
15
20 m
1 mn
58
52
47
42
38
36
34
2 mn
29
26
23
21
19
18
17
3 mn
19
17
15
14
12
12
11
25 m
1 mn
46
41
37
34
30
29
27
2 mn
23
20
18
17
15
14
13
3 mn
15
13
12
11
10
9
9
30 m
1 mn
59
38
34
31
28
25
24
22
2 mn
29
19
17
15
14
12
12
11
3 mn
19
13
11
10
9
8
8
7
35 m
1 mn
50
33
29
26
24
22
20
19
2 mn
25
16
13
13
12
11
10
9
3 mn
16
11
9
9
8
7
7
6
40 m
1 mn
44
29
26
23
21
19
18
17
2 mn
22
14
13
11
10
9
9
8
3 mn
14
9
8
7
7
6
6
5
45 m
1 mn
39
25
23
21
19
17
16
15
2 mn
19
13
11
10
9
8
8
7
3 mn
13
8
7
7
6
5
5
5
50 m
1 mn
35
23
20
18
17
15
14
13
2 mn
17
11
10
9
8
7
7
6
3 mn
12
7
6
6
5
5
4
4

Nous constatons que deux facteurs semblent particulièrement importants :
– la profondeur atteinte ;
– le rapport entre le temps passé en surface et le temps passé au fond ;

Exemples :
a) pour une profondeur de 30m au cours de 4 heures, il faudrait faire 12 apnées de 2 minutes dans l’heure pour risquer un accident.
b) pour une profondeur de 50m au cours de 2 heures, il faudrait faire 6 apnées de 3 minutes dans l’heure pour risquer un accident.


Précision en cas de plongées et apnées successives :

Il est communément admis une attente de 3 heures entre la pratique de l’apnée et la plongée. L’apnée est interdite après la plongée, même en cas de plongée peu profonde. La FFESSM préconise également de ne pas plonger avant ou après une séance d’apnée.
Les tables de décompression US NAVY indiquent que la désaturation d’un plongeur après une plongée profonde peut prendre 24 heures. S’il redescend en apnée il va comprimer à nouveau toutes ses micro bulles de N2 et risquer l’ADD en remontant à la vitesse rapide de 1 à 1,5 mètres par seconde.
En résumé, il est beaucoup plus dangereux de pratiquer l’apnée après une séance de plongée bouteille que l’inverse.

La pratique de la carpe :

Même si certains de nos athlètes bien entrainés pratiquent la carpe, celle-ci est un manœuvre portant certains désavantages et risques :

  • Augmentation du rythme cardiaque
  • Risque d’une syncope à cause d’écrasement du coeur
  • Suppression d’effet du réflexe de mammifère marin (bradycardie, vasoconstriction)
  • Risque de barotrauma en général
  • Risque de pneumomediastinum – documenté par exemple ici (et plus récemment ici)
  • Risque d’embolie
  • Mais plus gravement et paradoxalement surtout l’augmentation de risque d’œdème (lung squeeze en anglais)

 
http://www.espritapnee.com/forum/viewtopic.php?t=1634&postdays=0&postorder=asc&start=0
C’est assez long, mais il y a plein de liens vers les documents des études scientifiques, alors ça peut être intéressant à lire aussi.

Mais le plus significative, au niveau du risque de la carpe c’est l’étude qui a été publiée que quelques jours auparavant. Les scientifiques ont trouvé des dégâts du tissue pulmonaire (pneumomediastinum) chez 100% des apnéistes pratiquant la carpe effectivement. Voici l’étude :

http://www.ingentaconnect.com/content/asma/asem/2010/00000081/00000001/art00012

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :